Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/08/2007

DONNES ET ABANDONNEES


  Ce texte,je l'ai rédigé pour faire un clin d'oeil à ces enfants donnés et abandonnés.

Ces enfants qui n'ont pas choisis de naitre mais qui ont tout aussi des droits.

Ces enfants qui sont la honte de leurs géniteurs ne sont pas moins enfants car rien ne les diffèrent des autres.

Fermons les yeux et ayons pour eux une pensée ce jours.

Ayons une pensée,un brin de pitié
Pour ces enfants aux ames solitaires
Qui ne demandent qu'un bout d'amitié
Pour connaitre le bonheur sur terre.
Nul ne semble s'en préoccuper
Ils sont pourtant partout existants
On en parle souvent pour s'en moquer
Ou pour combler nos vides instants
Ces ames qui incarnent l'innocence
Sont très souvent le fruit
De nos erreurs et de nos négligeances
Et portent sur eux nos soucis
Ils sont le produit des cassures
De quelques amours mal fagotés
Et sont parfois une brisure
De ces familles déchiquetées
Ils naissent très souvent des entrailles
De ces mères tout aussi enfant
Qui a peine remplis leur biologiques détails
Doivent leur servir de maman
Ces indésirés fruits des abus
De viellards en quete de chair fraiche
Qui se cachent derrière l'inconnu
Sont encore en mauvaise creche
Des enfants dont nul n'a voulu
Mais qui ont tout aussi des droits
La délinquence leur jette son devolu
Mais qui c'est qui entendrait leur voix
Des pauvres momes jetés en pature
A la sociéte et tous ses fléaux
Et que n'éduque que la nature
En sont souvent vecteurs des maux
Que sont ils donc coupables ou victimes?
Quand de nocifs environnements
Leur ouvrent de mauvaises vitrines
Pour en faire de sals garnements
Certes coupables de leurs erreurs
Et plus encore victimes des notres
En somme une existance de douleur
Qui rend parfois demon des apotres
En attendant que fait l'humanite?
Pour ces ames qui n'ont pas choisis de naitre
Qui ont malgre tout le droit d'exister
Ouvrons leur une de nos nombreuses fenetres
Pour leur faire vivre un bout de notre univers
Offrons leur un peu d'agréable
Ainsi nous transmettrons par leur travers
Le sourire a leurs futurs semblables
Pensons qu'ils sont tout aussi enfants
Que ceux que notre maladif égoisme
Voudrait en rendre différent
Pour eux exprimons tout notre humanisme
Quand nous plantons mal notre arbre
N'ayons plus honte de ses fruits
Parents soyons des hommes responsables
Gardons nos enfants sous nos abris
Pour ne pas retourner vers nous meme
Des épées que nous avons aiguisées
Un enfant aime est celui qui aime
Et se revolte quand il est délaissé
                                                    Tiako Toko.

13:00 Publié dans Des poemes en ligne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poème

Les commentaires sont fermés.