Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/08/2007

LA VERITE TRAFIQUEE

        La vérité trafiquée
           

Dans ce carnage qui accroit ses nécéssités
Et le frappe davantage de céssité
L'homme cherche encore à quelle chapelle milliter
Pour s'ouvrir les portes de la vérité

Dans la pénombre de son aveuglement
Se fiant au sort et au tatonnement
L'homme recherche encore le cheminement
Mais toujours se heurte à ses errements

Dans sa quête éffréneé d'un bout d'humanisme
Le monde le partage entre le capitalisme
Les démagogiques vertues du communisme
Et la violente justice du terrorisme

Son sang est ainsi bu dans ces calices
Modelé à base d'humaines caprices
Comment peut on l'abriter sous ses propres sacrifices?
En prétextant ainsi lui rendre justice

Sur l'autel de "l'homme et sa survie"
Est sacrifié l'homme et sa propre vie
Que reste-t-il de lui si l'existance lui est ravi?
Que lui reste-t-il si de la sienne on s'est servi?

Si Laden,Bush Blair et consort
Se mettent en scène prétextant plaider son sort
Pour qu'enfin se soit lui qui trouve la mort
Et sur son corps se hisse le drapeau du plus fort

Quelle est donc sa place dans cette galère?
Si ses seules chances de vivre sur terre
Sont au prix d'une existance de misère
Et du concept"souffrir et surtout se taire"

Est il encore le vrais maître des séants?
Dont de lui a fait Dieu en le créant
Si le pétrole a plus de valeur que son sang
Et sa vie ne valant guère qu'un bout de diamant

Tout lui st il encore assujetti?
Si les géants au gré de leur cupides appetits
Ne triomphent qu'a le voir anéanti
Quand sur sa vie la finance s'est batie

Doit il finalement se rendre sourd?
Ou vivre sa part de vérité dans ces beaux discours
Par lesquels lui est faite une assidue cour
Et lui est déclaré d'hypocrites amours

Pour une réalité plus que contraire
Un quotidien ou on se fait ses faux frères
En usant comme monnaie d'échange sa chair
Contre l'excellente santé d'autres affaires.

L'homme n'est il finalement que cette chair à canon?
Dont la mort fait résonner les gros noms
Et conforte de pseudos institutions de renom
Sur leur tribunes à faux sermons.

                                Tiako Toko.

Les commentaires sont fermés.